Télescope géant Magellan

Le télescope géant Magellan (en anglais Giant Magellan Telescope, en abrégé GMT) est un projet de télescope terrestre dont la livraison est prévue pour 2020. Il sera constitué de sept miroirs primaires de 8,4 m de diamètre3, avec la résolution spatiale d'un miroir primaire de 24,5 m de diamètre et une surface collectrice équivalente à celle d'un miroir de 21,4 m4, ce qui en fait un des trois extrêmement grands télescopes. Ce télescope a une surface collectrice quatre fois supérieure au plus

Projet d'implantation

Les responsables ont confirmé l’installation du télescope à l’Observatoire de Las Campanas5 . Ce site est également celui où sont déjà installés les télescopes Magellan. Il est situé au Chili, à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville de La Serena. Comme pour beaucoup de grands télescopes plus anciens, ce site a été retenu comme lieux d’implantation pour ce nouvel instrument du fait du climat très favorable et du grand nombre annuel de nuits claires6. De plus, la rareté des centres habités à proximité et d’autres caractéristiques géographiques favorables font que le ciel nocturne sur la majeure partie de cette région du désert d'Atacama est non seulement exempte de pollution atmosphérique, mais qu’elle se distingue également comme l’un des endroits au monde les moins affectés par la pollution lumineuse. Ces particularités locales en font l’un des meilleurs sites d’observation de longue durée sur Terre.

Particularités de conception

Ce télescope est unique en ce qu’il utilisera sept segments de miroirs de 8,40 m de diamètre chacun. Ces segments seront disposés pour ne former qu’une seule surface optique, ce qui constitue un défi, car les six segments de miroirs extérieurs ne forment pas une symétrie radiale (c’est-à-dire qu’ils ont un système optique excentré7, ce qui oblige à modifier légèrement la procédure habituelle de polissage. Bien que les six miroirs extérieurs soient individuellement excentrés, la conception exige une disposition centrée de la surface de réflexion de l’ensemble des sept miroirs, avec un miroir au centre et les six autres disposés symétriquement par rapport à ce centre, ce qui donne finalement un plan focal centré pour l’ensemble. Il est prévu de construire sept miroirs excentrés identiques8 de façon qu’il y en reste un de rechange pour les opérations de retraitement des surfaces des segments, une opération nécessaire environ tous les deux ans et d’une durée d’une à deux semaines par segment9.
Les miroirs sont en cours d’élaboration dans le Steward Observatory Mirror Lab (en) (SOML) à l’Université d'Arizona, dans un laboratoire situé sous le stade de football universitaire. La coulée du premier miroir, dans un four rotatif (en), s’est terminée le 3 novembre 2005, mais la mise en forme et le polissage, qui nécessitent beaucoup de temps, ne seront terminés qu’au début 2010.
Le télescope utilisera l’optique adaptative1